(P)rendre la parole

L’USAGE DE LA BOUCHE
durée 35 min

Prendre la parole.

Echo prend la parole.
Elle n’ouvre la bouche que si on lui parle.

Elle prend – littéralement – la parole de son interlocuteur.
Elle ne commence jamais la conversation.
Elle ne répond jamais par le silence.
Elle ne pose jamais de question.
Elle ne répond jamais autre chose que
ce qu’elle vient d’entendre.

Solitaire, Echo est muette.
Prendre la parole… rendre la parole… endre la parole… ndre la parole… dre la parole… re la parole… e la parole… la parole… a parole… parole… arole… role… ole… le… e…

Echo, du fond de la grotte, ne répond que par bribes aux spéléologues.
Elle est incompréhensible. Langage souterrain.

Dans Les Métamorphoses d’Ovide, je lis :

NARCISSE : «N’y a-t-il pas ici quelqu’un ?»
ECHO : «Si : quelqu’un.»

mise en scène, texte & musique Frédéric Tentelier
de & avec

Quentin Conrate / batterie incomplète
Joseph Drouet / voix enregistrée
Patrick Guionnet / vocaliste
Lionel Palun / lumière – vidéo

collaboration dramaturgique
Maxence Cambron

Précédemment

2016

Cartographie des oublis Roubaix, La Condition Publique
Les grottes sonores Lens, Musée du Louvre Lens

Création 2016

La barque
La Scène – Louvre Lens (59)

Équipe

  • Frédéric Tentelier

    Frédéric Tentelier est né dans les années 80, il vit et travaille à Roubaix.
    http://www.frederictentelier.com

    Son travail est centré sur l’agencement de matériaux divers, juxtaposés entre eux par analogie ou association d’idées. Il s’intéresse particulièrement aux liens qu’entretiennent l’oubli, la mémoire, le temps, le sonore et le silence. Il est le responsable de la barque (théâtre&musique) avec laquelle il met en scène des spectacles de théâtre musical interprétés par des musiciens, des chanteurs et des comédiens. Il en compose la musique et en écrit les textes. Il crée également des pièces sonores, des collages papiers et des installations… Il collabore à de nombreux projets théâtraux en tant que compositeur de musiques de scène. Il s’intéresse à l’art lyrique et à la musique contemporaine : il a été artiste accompagné par l’Opéra de Lille en 2012 et travaille sur différents projets de théâtre musical et d’opéra. Également auteur pour la scène, il s’inspire d’un langage parlé naturel qu’il tente de poétiser en s’efforçant de transfigurer les sonorités, les rythmes, les doubles sens et la transformation de certaines logiques syntaxiques. Il est membre de différents
    ensembles et groupes (post-folk, improvisation…) dans lesquels il joue du Fender Rhodes, de l’orgue, du banjo ou des field-recordings. Il est également membre actif du Non-Lieu à Roubaix au sein duquel il occupe un atelier dans lequel il travaille. Il coordonne aussi des stages et ateliers théâtraux et musicaux dans de nombreux théâtres et établissements de la région Hauts-de-France.

    Mises en scène, textes & musiques des spectacles de la barque (théâtre&musique)

    • 2006 : L’homme le plus normal du monde, d’après Ivanov de Tchekhov
    • 2009 : Life Tastes Good, d’après Trois soeurs de Tchekhov (coproduction La rose des vents, scène nationale de Villeneuve d’Ascq)
    • 2010 : Aïe Aïe, labo-concert dramatique (coproduction La rose des vents, scène nationale de Villeneuve d’Acq)
    • 2013 : Ma propre tombe (cycle Mnemorandum), lecture musicale de sous-sol (co-réalisation le Non-Lieu)
    • 2014 : Sous la surface des vagues mortes (cycle Mnemorandum), ciné-concert
    • 2015 : Musicien errant (cycle Mnemorandum), théâtre pour oreilles
    • 2016 : Éparpillé (cycle Mnemorandum), théâtre pour oreilles
    • 2016 : (P)Rendre la parole (cycle Mnemorandum), théâtre musical, Louvre-Lens
    • 2016 : Cartographie des oublis (cycle Mnemorandum), installation théâtrale et musicale, La Condition Publique, Roubaix

    2017 : L’épaisseur du son / D’écorché (cycle Mnemorandum), théâtre musical, Hospice d’Havré, Tourcoing

    Musiques de scène (sélection depuis 2003) :

    • 2004 : Qui va là ? Emmanuel Darley, Les Fous à Réaction
    • 2005 : Quai Ouest, Bernard-Marie Koltès, Les Fous à Réaction
    • 2006 : Les mains bleues, Larry Tremblay, Dixit Materia
    • 2007 : The Great Disaster, Patrick Kermann, Spoutnik Theater Cie
    • 2007 : Les Aveugles, Maurice Maeterlinck, Les Fous à Réaction
    • 2010 : La précaution inutile (ou le Barbier de Séville), Beaumarchais, Anima Motrix
    • 2013 : Cabaret Catleya, d’après Du côté de chez Swann, Marcel Proust, Les Arpenteurs

    Installations sonores

    • 2014 : Réception-Expédition, Le Non-Lieu, La Condition Publique
    • 2015 : Théâtre d’ombres, pour l’exposition de Lydie Arrycx, Le Non-Lieu
    • 2015 : Le contour de l’estran / Du trop jusqu’au tas (cycle Mnemorandum), la barque (théâtre&musique)
    • 2017 : Ombres portées (cycle Mnemorandum), déambulation vidéo et musicale, Observatoire de Lille, Espace Culture
    • 2018 : Environnement sonore pour La Nature calquée directement de David Leleu, Idem+arts, Maubeuge

    Lyrique

    • 2011- 2012 : artiste accompagné par l’Opéra de Lille
    • 2011 : mise en scène et texte Grands Défilés, théâtre musical, musique d’Aurélien Dumont (co-réalisation l’Opéra de Lille)
    • 2012 : assistant à la mise en scène Cendrillon de Massenet, mise en scène Laurent Pelly, Opéra de Lille
    • 2012 : mise en espace Himitsu no neya, opéra de chambre nôh, Aurélien Dumont, CNSMDP, Paris
    • 2016 : mise en scène, musique et texte La voix au niveau du sol (cycle Mnemorandum), théâtre musical, Louvre-Lens
    • 2016 : mise en scène Himitsu no neya, monôpéra, Aurélien Dumont, Nagoya, Japon
    • 2017 : mise en espace Têtes, théâtre musical, Misato Mochizuki, Donaueschinger Musiktage Festival, Allemagne

    Interprète théâtre & musique

    • 2007 : le présentateur, L’Avenir du Progrès, Richard Dubelski, La Comédie de Béthune
    • 2007 : l’aveugle musicien, Les Aveugles, Les Fous à Réaction
    • 2010 : le pianiste de dos, Aïe Aïe, la barque (théâtre&musique)
    • 2010 – 2014 : fender rhodes, banjo et musique avec le groupe Bobik ou Sacha
    • 2013 : le lecteur banjoïste, Ma propre tombe, la barque (théâtre&musique)
    • 2014 : le musicien de profil, Sous la surface des vagues mortes, la barque (théâtre&musique)
    • depuis 2015 : field recording avec l’ensemble f_r_e (field recording ensemble)
    • depuis 2016 : projet musical solo (orgues, fender rhodes, field recordings, voix…)

    Musiques de film

    • 2019 : La Science et l’Hypothèse, court-métrage de Pierre Martin

    Publications (livrets – disques)

    Cycle Mnemorandum, livrets :

    • 2013 : Ma propre tombe
    • 2014 : Sous la surface des vagues mortes
    • 2015 : Le contour de l’estran / Du trop jusqu’au tas / Musicien errant
    • 2016 : La voix au niveau du sol / (P)Rendre la parole / Éparpillé

    Diverses publications poétiques en revue…

    Cycle Mnemorandum, disques :

    • 2017 : Méthodes efficaces et inefficaces de réanimation des noyés
    • 2017 : Restes de Marsyas, avec Quentin Conrate et Matthieu Lebrun
    • 2017 : Carte des résonances
    • 2017 : Musicien errant

    Disques :

    • 2012 : The mystery thickens, avec Bobik ou Sacha
    • 2018 : Affinités sélectives n°1, avec Quentin Conrate, Matthieu Lebrun et Anne-Laure Pudbutt, Rhizome(s)

    Expositions

    • depuis 2013 : Small is beautiful, Le Non-Lieu, collages, auto-éditions, assemblages papier…
    • 2017 : D’écorché (cycle Mnemorandum), installation plastique et sonore, Le Colysée, Lambersart
    • 2018 : Du tracé dans du creusé (cycle Mnemorandum), Atelier-Culture, Université du Littoral, Dunkerque
    • 2019 (prochainement) : Chante obscur (cycle Mnemorandum), installation plastique et sonore, Idem+arts, Maubeuge
  • Lionel Palun

    Electro-vidéaste
    Né en 1972.
    http://www.lionelpalun.com

    Il a un parcours universitaire de physicien : ingénieur de l’ENSPG (Physique) et docteur de l’UJF (nanoélectronique). Il a travaillé 2 ans comme enseignant chercheur à Grenoble au LPCS (électronique).  Après une rencontre avec la danse contemporaine et en particulier le travail de la Cie Pascoli, il bifurque vers une recherche singulière autour du rapport entre l’image et la scène, visant à faire de ce média un acteur à part entière du spectacle, au même titre que la danse, le texte, le son ou la lumière.
    Lionel Palun est co-fondateur de l’association 720 Digital, membre du comité de rédaction du magazine trimestriel Revue & Corrigée et a été membre de la collégiale du 102 et membre pendant 5 ans du conseil d’administration de CitéDanse.
    De 2015 à 2017 il a été en résidence à l’Atelier Arts Sciences à Grenoble dans le cadre du projet H2020 Europe-Japon Festival.
    Depuis septembre 2017, Lionel Palun est artiste associé à l’Hexagone Scène Nationale Arts-Sciences de Meylan dans le cadre d’une résidence de 3 ans financée par le Conseil Départemental de l’Isère.

    Professionnel dans le spectacle vivant depuis 2001, il travaille l’image numérique sous ses aspects les plus divers :
    Duo et Improvisation. Le cœur de sa recherche actuelle est une série de duos (généralement improvisés) qui explorent la relation possible entre l’image et les autres arts scéniques (Image/Danse, Image/Théâtre, Image/Musique, Image/Lumière, Vidéo/Cinéma…). La légèreté du duo permet d’allier les exigences d’une recherche pointue avec des rencontres publiques régulières. Ces explorations lui ont permis de travailler avec des artistes aussi divers que Jérôme Noetinger, Will Guthrie, Riojim, Christophe Cardoen, Delphine Dolce, Dominique Lentin. C’est là que s’élabore l’alchimie qui irrigue ses pratiques.
    Performance vidéo. La performance vidéo est l’outil des résidences de recherches et des créations in situ. Elle permet soit de commencer une écriture, soit de proposer une forme unique.
    Créations vidéo pour des pièces chorégraphiques et théâtrales ou des concerts en collaboration avec différents metteurs en scène, chorégraphes, musiciens et collectifs (Camel Zekri, Yann Lheureux, Frédéric Tentelier, Broadway, Pascal Mengelle, Cédric Marchal, Anne-Marie Pascoli,…) Ces créations vidéos (partitions écrites ou composition instantanée) sont l’occasion de se confronter avec l’écriture d’autres artistes.
    Création sonore. A partir du détournement physique du signal vidéo, il développe des outils numériques originaux pour projeter le signal vidéo dans des hauts-parleurs..
    Installations plastiques. En parallèle à son travail scénique, Lionel Palun est régulièrement invité à proposer des installations vidéos et sonores (Condition Publique à Roubaix, Nuit Blanche de Metz, Collectif Brouhaha, ….).
    Ateliers et Interventions pédagogiques. Il conduit régulièrement des ateliers avec différents publics: étudiants des Beaux-Arts, école du spectateur, ecoles primaires (projet Lumix avec l’association Muzzix), centres sociaux, … Il a aussi assuré un travail de mise en scène et d’appréhension de l’image lumière pour l’Opéra de Lyon dans le cadre du projet Kaléïdoscope.
    Création du logiciel In Videre. Outre la maîtrise des outils professionnels de l’imagerie numérique et du multimédia, son travail ainsi que les compétences acquises lors de sa formation universitaire l’ont conduit à développer son propre outil de fabrication et de diffusion d’image, le logiciel In Videre, qui est à la fois une régie vidéo fiable et un instrument original pour l’improvisation et les performances vidéo.

    Spectacles et performances:

    Puzzle, Ivann Cruz, Martin Granger, Olivier Lautem, Lionel Palun, Loïc Reboursière, guitare augmentée, voix & vidéo, 2019-…
    Double Jeu, Sophie Agnel, Lionel Palun, duo piano&vidéo tout public, 2018-…
    Cartographie des oublis, La Barque Théâtre, Frédéric Tentelier,théâtre musical, 2016-…
    Now ∞, Sophie Agnel, Lionel Palun, duo piano&vidéo, 2015-…
    Fast Radio Burst, Patrick Guionnet, Quentin Conrate, Lionel Palun, concert pour postes de radios, 2015-…
    The pipes, the pipes, Donal Dineen, Lionel Palun, Guillermo Carrion, Padraig McGovern, Leonard Barry, Maitiu O Casaide, vidéo, objets et trio de cornemuses , 2015-…
    La Lobaye, Camel Zekri, Lionel Palun, Prosper Kota, Jean-Pierre Mongoa, Orchy Nzaba, une rencontre avec des pygmées centrafricains, 2014-…
    Zzurfreiheit, Julien Bibard, Jean-Philippe Saulou, Lionel Palun, performance cinéma 16 mm, musique & vidéo, 2014…
    Performance Will Guthrie & Lionel Palun, Festival Pépète Lumière, 2014
    Kezn, Barbara Dang, Lionel Palun, Gordon Pym, interprétation de standards de la musique expérimentale, 2014-…
    ViziX, rencontres entre Lionel Palun et plusieurs artistes du Collectif Muzzix, 2013-…
    Performance Lionel Palun, Guillermo Carrion, Donal Dineen, The Art of Music, 2013
    Ryu, Gilles Laval, Yoko Higashi, Lionel Palun & Marc Siffert, installation jouée d’images et de musique hydrophonique, 2012-…
    Performance Etienne Jaumet, Lionel Palun & The 202s, French Cork Film Festival, 2011
    Performance Solar Bears, Lionel Palun & Guillermo Carrion, French Cork Film Festival, 2011
    Embrasure, Cie Zyriab and Co, musique, poésie & image, 2011
    Superflux, Filmbase, Lafoxe, Metalking, 3 trios autour du cinéma, 2010
    Mire, Alice Predour, Djamila Daddi-Addoun & Lionel Palun, orchestre de tables de mixage vidéo, 2010-…
    Du fond de l’abri, trio Xavier Quérel, Jérôme Noetinger & Lionel Palun, musique électroaccoustique, cinéma & vidéo, 2010
    Palundrome, solo de Lionel Palun, image & son, 2009-…
    Rencontre avec le Quatuor Nun, image et voix, 2009
    Minuit Pile, Cie Comme CaMuriel Piqué, pièce chorégraphique, 2009
    Maki, Culture Ailleurs, spectacle ombre, danse, musique improvisée et traditionnelle, 2009-2010
    Manifestement, Cie Yann Lheureux, pièce chorégraphique, 2009-2012
    Gang plank, Broadway & Quatuor Pli, musique pop & expérimentale, 2008
    AOA, Cie Comme CaMuriel Piqué, pièce chorégraphique, 2008
    Supercolor Palunar, duo Jérôme Noetinger & Lionel Palun, musique électroaccoustique & télévisions, 2008-…
    Filmbase, duo Riojim & Lionel Palun, cinéma 16 mm & vidéo, 2008-…
    No one’s land, Cie Yann Lheureux, pièce chorégraphique, 2008-2009
    Lumière obscure, Culture Ailleurs, spectacle ombre, danse, musique improvisée et traditionnelle, 2008
    Materia Prima, La SailliePascal Mengelle, pièce de théâtre, 2008
    RDV sur le palier, Priviet ThéâtreCedric MarchalTristan Dubois, pièce de théâtre, 2007
    Situations régulières, duo Dominique Lentin & Lionel Palun, musique & vidéo, 2007-2008
    Femmes pré-occupées, duo Christophe Serpinet & Lionel Palun, musique & vidéo, 2006
    Oeil de Bitume Chapitres, Théâtre du chuchotementMinou Wosniak, 2005
    Projet D.I., duo Delphine Dolce & Lionel Palun, danse & vidéo, 2004-…
    L’insatiable K, Cie La SailliePascal Mengelle, pièce de théâtre, 2004-2007
    Le roi se meurt et la basse court, Cie Pascoli, pièce chorégraphique, 2004-2008
    Petites résidences dans les lieux du patrimoine, Cie Pascoli, chorégraphie in-situ, 2004-2007
    La terre à boire, Cie du Jour & Cédric Marchal, pièce de théâtre, 2003
    Et Après ?!, Cie Pascoli, pièce chorégraphique, 2002

    Installations :

    Fresque, Artiste associé au projet EU-Japon Festival, 2015-2018
    Réception-Expédition, Carte Blanche du Non Lieu à La Condition Publique de Roubaix, 2014
    Brume3, Installation en collaboration avec Les yeux d’Argos à L’hybride, Lille, 2014
    Pentaptyque Cannibale, Nuit Blanche de Metz, 2013
    Reflets, Experimenta / Héxagone Scène Nationale de Meylan, Grenoble, 2013
    Maquette vidéo d’un quartier utopique, Centre Social La Rivière, St Etienne, 2012
    Supercolor Palunar, installation pour Electrochoc, Les Abattoirs, Bourgoin-Jallieu, 2011
    Projet D.I., installation pour le festival ONPLMV, Villars Reculas, 2010
    Télévision ultra-locale pour Brou Ha Ha 3, installations à la galerie des Terreaux, Lyon, 2005
    Brou Ha Ha 2, installation collective à l’Usine, St Etienne, 2004
    Brou Ha Ha 1, installation collective à la fabrique, Andrézieux-Bouthéon, 2004

    Ateliers :

    CHANTIER NOMADE image vivante, Hexagone de Meylan, 2019
    PREAC théâtre augmenté, Hexagone de Meylan, 2019
    Instrumentarium, 10 instruments d’images et de sons pour une improvisation collective, 2018-…
    Workshop vidéo et son avec les étudiants des Beaux-Arts de Chalon-sur-Saône, 2014
    Lumix coanimé avec des musiciens du Collectif Muzzix, Lille, 2013-…
    Workshop vidéo et musique coanimé avec Jérôme Noetinger, Espace Culture de l’Université Lille 1, 2012
    Studio Vaduz, workshop avec des étudiants plasticiens et comédiens, Beaux-Arts de Grenoble & Conservatoire de Grenoble, 2011
    Superstream, workshop avec le Stream Collective, Mechanics Institute in Brunswick, Melbourne, 2011
    Ecole du spectateur, immersion d’élèves d’écoles primaires dans le dispositif de Projet D.I., Espace 600, 2010
    Ateliers vidéo pour la Cie Mangeurs d’étoiles, Villars de Lans, 2010
    Hybridation, atelier de Projet D.I. avec des adultes handicapés, CAV, APF, AFIPAEIM, 2009-2010
    Animation d’un workshop vidéo, le 102, 2009
    Melissa, mise en scène pour l’Opéra de Lyon dans le cadre du projet Kaléïdoscope, 2008
    Joëlle Colombani & adolescents des centres sociaux La Rivière et Valbenoîte, St Étienne, ateliers théâtre et représentations, 2007-2008
    Silence on tourne, comédie musicale créée avec Théâtre de la Renaissance et les classes de la ville d’Oullins, 2007
    Animation d’atelier pour Les mauvaises herbes, 2007
    Télévision ultra-locale, atelier et installation vidéo avec la Commune de Vif et Minou Wosniak, 2007

  • Quentin Conrate

    Quentin Conrate explore sa batterie en la grattant, la retournant, la traînant au sol et en la laissant exprimer ses sons parasites quitte à en rajouter quand cela s’impose. Il a ces dernières années eu l’occasion de le faire assez régulièrement en solo ou dans différents projets avec de nombreux artistes qu’ils soient musiciens, vidéastes ou danseurs, pouvant d’un jour à l’autre passer d’une cave sombre à un plateau de grande dimension.
    Il a parfois l’occasion de créer des contextes particuliers lors de pièces intitulées « Scénographies concertantes » où l’espace devient le moteur du mouvement et du son.
    Il a pu se rendre ou présenter son travail en France comme à l’étranger (Italie, Belgique, États-Unis, Pologne, Autriche, Allemagne, Pays-Bas…) dans des lieux consacrés à cela ou transformés pour l’occasion (la Galerie Commune, la Malterie, le Théâtre d’Orléans – Scène Nationale, le théâtre Molière d’Ixelles, UMBO, Q-02, le Shaefer Theatre, le Rhiz, le parc du château de Chamarande, La Scène/Louvre-Lens, les Ateliers Mommen, le centre culturel libertaire, le Lieu d’Art et Action Contemporaine de Dunkerque/LAAC, La Condition Publique…)

    ______________

    Mainly focused on improv, Quentin Conrate is a drummer active in contemporary music, musical theater and different fields of experimental art. His works are often crossing visual art and sound, dealing with space, sound and movement.
    Currently working with La Barque (théâtre&musique) a musical theater company run by Frédéric Tentelier, he’s also writing his own pieces for different projects such as Lunar Error, ensemble of improv/contemporary music in which he’s involved.
    He released a solo CD on Creative Sources in 2015 and a few others with different projects (Wing in Ground Effect, Kaulquappen, Lunar Error and a trio with Thomas Coquelet and Sylvain von iniitu).

    Groupes / en cours :

    – Collaborateur régulier de la compagnie La Barque (théâtre et musique) menée par Frédéric Tentelier.
    – kaulquappen + la rencontre avec Gabriel Lemaire
    – Sphaigne
    – f_r_e (field recording ensemble)
    – Left-Handers
    – Lunar Error
    – ensemble électro-acoustique avec E42/A8

    Contact : quentin . conrate [at] yahoo . fr

    Discographie :

    _solo

    – « Qui tombent autour du printemps » disque autoproduit, 2012.
    – « sekametelisoppa » Creative Sources, 2015.

    _groupes

    – kaulquappen, « ater », Éditions Berline-Hubert-Vortex, 2014.
    – Wing in Ground Effect, « Wing in Ground Effect », BeCoq, 2014.
    – Sylvain van iniitu/Thomas Coquelet/Quentin Conrate, « Maneries ramonandi fournellos », Creative Sources, 2017.
    – Lunar Error, « Selếnê », Becoq/fréquences critiques, 2017
    – Gezeugt, split « affinités sélectives », Rhizome(s), 2018
    (rhizomes.bandcamp.com/album/affinit-s-s-lectives-volume-1)

    Critiques :

    _sekametelisoppa

    « Est-ce parce que son kit de batterie a été réduit que Quentin Conrate s’attaquait, ce 27 juillet 2014 « dans le cadre » du festival Becoq, aux murs de La Coopérative de Montolieu ? Ce serait donc de flegme que serait, avant tout, fait ce premier enregistrement solo du batteur.

    D’intrépidité, même – dans le registre des murs chantants, on a connu quelques précédents de taille, dont ceux des Thermes de Vals révélés par Fritz Hauser. Statique, le micro laisse à Conrate de la distance quand le disque donne une idée du vaste espace qu’il aura parcouru. Une respiration, d’abord, puis ces objets frottés qui font des parois leur grand terrain de jeu : crissements, dérapages, pluies, et enfin tumulte.

    Si l’improvisation offre une suite de propositions liées mais presque toutes indépendantes, Conrate parvient à donner un souffle à l’endroit qui lui a été proposé – pour ne pas dire soumis. C’est d’ailleurs grâce à la distance avec laquelle il le traite qu’il y adhère finalement. »

    Guillaume Belhomme, le son du grisli.
    grisli.canalblog.com/archives/2015/09/02/32568892.html

    Et l’on imagine les murs, les bois, les peaux, les pierres, les déplacements.

    Et l’on entend l’espace, les fracas, les silences, les murs, les bois, les peaux, les cymbales lancées à même le sol, les poussières, les cercles parcourus, les grincements-grognements, les drones, les pierres, les pas.

    Et c’est très beau, très singulier. C’est la vérité du moment. C’est ce qui se passe précisément maintenant et ne se passera pas demain.

    Et c’était Quentin Conrate, ses murs (ceux de la Coopérative de Montolieu plutôt) et sa batterie incomplète. Et au risque de me répéter : c’était très beau.

    Luc BOUQUET, Improjazz,
    sites.google.com/site/improjazzmag/home/chro201601

    « Quentin Conrate joue d’un set de batterie incomplet et aussi avec les murs de la pièce où il se trouvait ce 27 juillet 2014. Une exploration in situ qui met l’accent sur une densité sonore et sa projection dans l’espace. À découvrir ! »

    Jérôme Noetinger/Metamkine

  • Patrick Guionnet

    Né le 30 décembre 1972 à Lyon.

    Patrick Guionnet propose un parcours singulier dans le monde du spectacle vivant. Pur autodidacte, il est à la fois clown (pour le cirque Joseph, Bouglione (1999-2000), depuis 1999 à l’hôpital avec l’association « Les Clowns de l’Espoir » , en déambulations improvisées de rue avec les compagnies « Les Pas Sages De Clowns » et « Articho », en avril 2009 il part aux Philippines avec « Les Clowns Sans Frontières »), chanteur, ou plutôt « joueur de voix », dans différentes formations Lilloise (« Mafalpa », « La Pieuvre » , « One DPI » ou « Les Princes De l’Univers ») et danseur, ou plutôt « joueur de corps » pour les compagnies « Intro Visu » (Jean Luc Caramelle), « la Spirale de Caroline » (Olivia Grandville) et « Hop Là Nous Vivons » (Corine Petitpierre et Yvan Clédat)…

    Sans véritable technique mais possédant une véritable énergie, Patrick Guionnet se considère avant tout comme un improvisateur performeur cherchant toujours à développer et mettre en avant l’intimité qui peut exister entre des improvisateurs et autant que faire se peut, toucher celle du pulic. »

Téléchargements